Le Monde Afrique Burkina Faso

Le réalisateur a été distingué samedi pour son film « La femme du fossoyeur » au 27e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou.

Une femme tient l’Etalon d’or remis au réalisateur Khadar Ahmed lors de la cérémonie de clôture du 27e Fespaco, à Ouagadougou, au Burkina Faso, le 23 octobre 2021. Une femme tient l’Etalon d’or remis au réalisateur Khadar Ahmed lors de la cérémonie de clôture du 27e Fespaco, à Ouagadougou, au Burkina Faso, le 23 octobre 2021. Une femme tient l’Etalon d’or remis au réalisateur Khadar Ahmed lors de la cérémonie de clôture du 27e Fespaco, à Ouagadougou, au Burkina Faso, le 23 octobre 2021. Une femme tient l’Etalon d’or remis au réalisateur Khadar Ahmed lors de la cérémonie de clôture du 27e Fespaco, à Ouagadougou, au Burkina Faso, le 23 octobre 2021.

Le réalisateur somalien Ahmed Khadar a remporté samedi 23 octobre l’Etalon d’Or de Yennenga du 27e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) pour son film La femme du fossoyeur.

Le jeune réalisateur de 40 ans n’a pas pris part à la cérémonie de clôture du festival dans la capitale burkinabée. Le président du jury qui lui a décerné le prix, le Mauritanien Abderrahmane Sissako, a déclaré que « pour tout cinéaste africain c’est le plus beau prix qu’on puisse avoir, c’est toute une fierté ».

17 films étaient en lice dans la catégorie long métrage de fiction en vue de décrocher l’Etalon d’or du Yénnenga, récompense suprême du Fespaco et succéder à The Mercy du Rwandais Joël Karekezi, primé en 2019.

Lire aussi Littérature à Genève, cinéma à Ouagadougou, patrimoine à Paris, art contemporain à Marseille : l’agenda culturel du « Monde Afrique »

Prix spéciaux

Vendredi soir avaient été dévoilés les lauréats des meilleures séries TV et films d’animation, et décerné une quinzaine de prix spéciaux.

Avec Walabok, comment va la jeunesse ?, la Sénégalaise Fatoumata Kane a remporté le premier prix de la meilleure série TV, tandis que la Gabonaise Samantha Biffot a obtenu le deuxième prix avec Mami wata : le mystère d’Iveza ». « La meilleure série africaine a été une surprise pour le jury. On a été unanimes parce que c’est une série très singulière qui mélange documentaire et fiction, tournée pendant des années », a déclaré le président du jury « Series TV et films d’animation », Frédéric Lavigne.

Dans la catégorie films d’animation, Akplokplobito, un film de la Togolaise Ingrid Agbo sur la stigmatisation des femmes, a obtenu le premier prix. Le deuxième a été décerné à La vallée de Dinkan, du Guinéen Mohamed Kaba.

Avec trois prix spéciaux, dont celui de la meilleure femme cinéaste de l’Afrique de l’Ouest, pour son film documentaire Zinder qui traite de la violence des gangs dans les quartiers ostracisés de sa ville natale, la réalisatrice nigérienne Aïcha Macky a été fortement applaudie.

Les trois lascars, de Boubacar Diallo, seul film burkinabé en compétition officielle dans la catégorie long métrage, a obtenu l’un des prix spéciaux les plus convoités, celui de l’intégration de la Communauté économique de développement de l’Afrique de l’Ouest.

Dans la section court métrage, le prix Thomas Sankara, attribué par la Gilde africaine des réalisateurs et producteurs, a récompensé Tuk-Tuk de l’Egyptien Mohamed Kheidr, qui décroche également le prix de la chance de la Loterie nationale du Burkina Faso.

Lire aussi Au Burkina Faso, l’ode à la résilience du cinéaste Seidou Samba Touré

Le Monde avec AFP

Services

Vous pouvez lire Le Monde sur un seul appareil à la fois

Ce message s’affichera sur l’autre appareil.

Découvrir les offres multicomptes

Parce qu’une autre personne (ou vous) est en train de lire Le Monde avec ce compte sur un autre appareil.

Vous ne pouvez lire Le Monde que sur un seul appareil à la fois (ordinateur, téléphone ou tablette).

Comment ne plus voir ce message ?

En cliquant sur «  » et en vous assurant que vous êtes la seule personne à consulter Le Monde avec ce compte.

Que se passera-t-il si vous continuez à lire ici ?

Ce message s’affichera sur l’autre appareil. Ce dernier restera connecté avec ce compte.

Y a-t-il d’autres limites ?

Non. Vous pouvez vous connecter avec votre compte sur autant d’appareils que vous le souhaitez, mais en les utilisant à des moments différents.

Vous ignorez qui est l’autre personne ?

Nous vous conseillons de modifier votre mot de passe.