Delphine Jubillar "en avait marre de Cédric" : tout ce qu'elle ne supportait plus chez son mari

il y a 1 mois 54

Très proche de Delphine Jubillar, sa cousine Mallory a accepté de révéler les échanges qu'elle a eus avec l'infirmière disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. À bout de nerfs, la jeune femme ne supportait plus la vie avec son mari...

Interviewée par BFMTV dans l'émission diffusée le 18 octobre 2021 Pour le meilleur et pour le pire dédiée à l'affaire Jubillar, la cousine de Delphine a révélé qu'il existait d'énormes tensions au sein du couple avant le drame. Disparue depuis le 16 décembre 2020, l'infirmière d'Albi ne supportait plus son époux et prévoyait de divorcer dès 2018 comme le révèle Mallory. "En 2018 j'ai passé une soirée avec elle, on étaient parties dans un bar café, et puis à un moment je lui ai posé la question je lui ai dit : 'Et toi, ça va toi dans ton couple en ce moment ?' Elle m'avait dit 'Non ça va pas. J'ai envie de divorcer.'"

À la maison, j'ai trois enfants

Exaspérée par Cédric, la jeune femme avait confié son envie de tout quitter pour commencer une nouvelle vie. Mallory explique : "Elle en avait marre tout simplement de la maison qui n'avançait pas, de son mari. C'est elle qui rapportait l'argent, c'est elle qui habillait les enfants, c'est elle qui payait le crédit de la maison, qui payait tout quoi ! En plus, elle s'occupait des enfants, je me rappelle qu'elle me disait souvent : 'À la maison, j'ai trois enfants.'"

Leur maison de Cagnac-les-Mines semble effectivement avoir cristallisé beaucoup de tensions dans le couple. Et pour cause, cela faisait presque "dix ans que les travaux traînaient" selon Frédéric Abela, journaliste à La Dépêche du Midi. Il révèle aussi que Delphine reprochait à son mari "de ne pas avoir d'engagements professionnels" et "de ne pas avoir de CDI". Une vie "de bidochon" que la jeune maman ne supportait plus.

Selon La Dépêche qui avait recueilli le témoignage de l'un des avocats de Cédric, Maître Martin, le peintre-plaquiste de 34 ans était très peu prévoyant "puisait un peu d'argent dans le livret des enfants". Pour autant, selon l'homme de loi, Cédric prenait soin de "rembourser à chaque fois la somme empruntée et même au-delà".

Pour rappel, Delphine Jubillar avait rencontré un nouvel homme grâce à une application de rencontres. Surnommé "l'amant de Montauban", elle entretenait une relation depuis plusieurs mois avec lui et prévoyait de s'installer avec lui après son divorce.

Lire l'article