Football - Ligue 1 - Alvaro Gonzalez soulagé : «Le cauchemar est en partie terminé»

il y a 4 semaines 7

Le défenseur de l'Olympique de Marseille a accueilli avec soulagement la décision de la LFP de ne pas le sanctionner dans l'affaire de son altercation avec Neymar.

Blanchi au bénéfice du doute, comme Neymar, par la commission de discipline de la LFP dans l’affaire des supposées insultes racistes et homophobes lors de PSG-OM, Alvaro Gonzalez est soulagé. «Le cauchemar est en partie terminé avec une décision plus que méritée. Je n'ai jamais été et je ne serai jamais raciste. Merci beaucoup à l'OM pour la confiance et la loyauté. Et merci aux supporters pour leur énorme soutien. On se retrouve sur le terrain», a écrit, sur les réseaux sociaux, le défenseur marseillais qui risquait, comme le Brésilien du PSG, jusqu'à dix matches de suspension. Jeudi soir, le président de la commission de discipline de la LFP Sébastien Deneux avait indiqué que «rien ne permettait d'établir de manière claire et précise la nature des propos qui ont été échangés» entre les deux joueurs.

Este mal sueño se ve, en parte, recompensado con una sentencia más que merecida. Nunca he sido ni seré una persona racista. Muchas gracias al @OM_Officiel por la confianza y fidelidad, también a nuestra gran afición por tanto, tanto cariño.

¡Nos vemos en el césped!

— Álvaro González (@AlvaroGonzalez_) September 30, 2020

Si le PSG n'a pas commenté la décision, pas plus que Neymar, l'Olympique de Marseille s'en est réjoui. «L’Olympique de Marseille se satisfait de la décision rendue ce soir par la commission de discipline s’agissant d’Alvaro Gonzalez. Alvaro n’est pas raciste, toute accusation portée à son encontre sur ce sujet est injuste et infondée. L’Olympique de Marseille est et restera le club de l’antiracisme, combat qu’il mène avec ses supporters, depuis toujours et sans relâche, au sein du stade et en dehors», a écrit le club phocéen dans un communiqué.

«La LFP aveugle, sourde et muette»

De son côté, le collectif «Rouge direct», luttant contre l'homophobie dans le football a manifesté son mécontentement : «Indignation et colère. Un non-jugement de la LFP aveugle, sourde et muette. Soirée noire pour la lutte contre l'homophobie et le racisme dans le football».

Lire l'article