Football - Ligue 1 - Tops/Flops Strasbourg-PSG : Mbappé reste sur son nuage, Sels mal inspiré

il y a 1 mois 35

Le match de Mbappé dans la lignée de celui face au Bayern, le bon retour en forme de Kean et la mauvaise prestation de Sels… Retrouvez les Tops et les Flops de ce match entre Strasbourg et le PSG (1-4). 

Tops 

Kylian Mbappé sur sa lancée

Positionné une nouvelle fois à la pointe de l’attaque, le Parisien n’a pas déçu. Dans la lignée de ce qu’il nous avait proposé mercredi dernier face au Bayern Munich, Kylian Mbappé n’en n’a jamais trop fait. Toujours juste, se cantonnant à son rôle d’attaquant d’espaces, il a eu l’intelligence de ne pas multiplier les gestes inutiles ou de porter le ballon trop loin des buts adverses. La tentation devait pourtant être grande en l’absence de Neymar. Très affûte, il a été récompensé par l’ouverture du score sur sa «spéciale» (16e) et une passe décisive pour Moïse Kean (45e). De bon augure à trois jours du match retour face au Bayern. 

Moïse Kean, dans le bon tempo 

Rentré en fin de match face au Bayern mercredi dernier, Moïse Kean semblait souffrir physiquement alors qu’il venait à peine de se remettre de la Covid-19. Ce samedi, l’Italien a rassuré tout le monde : l’ancien Turinois va très bien. Généreux dans l’effort défensif, il a également été inspiré dans ses courses offensives comme sur son but juste avant la pause, bien servi par Mbappé (45e). Une belle partition de la part du joueur prêté par Everton qui pourrait prétendre à une place de titulaire mardi contre Munich. 

Flops 

Matz Sels, rempart troué

Le portier belge n’a pas livré la prestation la plus aboutie de sa carrière ce samedi. Il est d’abord fautif sur l’ouverture du score de Mbappé. Sels laisse le ballon filer entre ses jambes malgré l’angle très fermé dans lequel se trouvait l’attaquant français. S’il ne peut pas forcément mieux faire sur les deux réalisations suivantes, il n’est pas exempt de tout reproche sur le coup-franc inscrit par Paredes (79e). Pourtant légèrement excentré sur la gauche, il place son mur côté droit. Une décision assez surprenante que l’Argentin punit directement. 

Thierry Laurey, trop optimiste

Si vouloir jouer haut face à un adversaire supposé meilleur est louable, il faut parfois savoir stopper l’hémorragie avant qu’elle ne soit hors de contrôle. Thierry Laurey était définitivement venu face aux Parisiens avec des intentions de jeu. Mais comme Lyon, le PSG est redoutable en contre et comme face à l’OL en début de saison, Strasbourg s’est retrouvé mené 3-0 à la mi-temps. Le technicien français n’a pas peut-être pas opéré d’ajustements tactiques à cause de la bonne possession de balle de ses hommes mais qui les exposait encore plus aux ripostes du PSG. Un pari manqué.  

Lire l'article