Football - Transferts - Le journal du mercato: Tottenham tiendrait déjà le successeur de Mourinho, Pastore au Qatar ?

il y a 3 jours 30

Pastore qui pourrait filer au Qatar, Mourinho sous pression à Tottenham ou le Barça qui cible un renfort en attaque : retrouvez toutes les infos du mercato football de ce mardi 23 février 2021.

Pastore (Roma) toque à la porte du Qatar

Opéré de la hanche l'été dernier, Javier Pastore n'a plus joué depuis le 28 juin 2020 avec l'AS Rome, alors qu'il revenait d'une fracture de la cheville. Le milieu offensif argentin (31 ans) est resté sur le banc lors des 4 derniers matches de championnat, et selon France Football, il se cherche une porte de sortie pour la saison prochaine. L'agent de l'ancien joueur du PSG aurait sondé plusieurs clubs qataris afin de leur proposer les services de son client. Pastore est lié à la Roma jusqu'en juin 2023.

Le but exceptionnel de Pastore contre Chelsea en 2014 (3-1)

Tottenham : Nagelsmann pour succéder à Mourinho ?

C'est la crise à Tottenham, battu à West Ham (2-1) dimanche dernier. Les Spurs ont provisoirement 9 points de retard sur le top 4 en Premier League, avec cinq défaites lors de leurs six derniers matches, notamment face aux gros comme Liverpool (1-3), Chelsea (0-1) et Manchester City (3-0). Selon le Telegraph, les trois prochains matches seront «cruciaux» pour déterminer l'avenir de José Mourinho, qui avait remplacé Mauricio Pochettino en novembre 2019. Le 16e de finale retour de Ligue Europa contre Wolfsberg jeudi, après avoir gagné à l'aller (1-4), devrait être une formalité. Mais il ne faudra pas se rater face à Burnley puis à Fulham en championnat. Si l'entraîneur portugais doit être remercié, Julian Nagelsmann serait la priorité des dirigeants londoniens. Le jeune (33 ans) coach allemand serait ouvert à l'idée d'entraîner en Angleterre, après avoir fait des petits miracles à Hoffenheim et à Leipzig, avec qui il n'a que 2 points de retard sur le Bayern Munich en Bundesliga.

La Juve va passer à l'attaque pour Morata (Atlético)

Prêté à la Juventus cette saison, Alvaro Morata pourrait passer l'exercice 2021-22 toujours loin de l'Atlético de Madrid. Au début du mois, le Corriere Torino expliquait que l'option d'achat de l'attaquant espagnol, fixée à 45 M€, était trop élevée pour la Juve. Les Bianconeri pensaient donc employer la même stratégie que l'Atlético lorsque Morata était prêté par Chelsea : payer une somme supplémentaire -10 M€- afin de prolonger le prêt d'une année. L'option d'achat serait alors reportée à l'été 2022 et descendrait à 35 M€. D'après Goal, la Juventus a bientôt mettre ce plan à exécution en ouvrant les discussions avec l'Atlético. Morata (28 ans) cumule 13 buts et 9 passes décisives en 29 matches cette saison.

Le joli but de Morata contre Benevento en novembre dernier (1-1)

Kombouaré quittera Nantes en cas de relégation

Arrivé en pompier de service N°2 après le laborieux passage de Raymond Domenech, Antoine Kombouaré a mis fin à une série de 15 matches sans victoire en Ligue 1 pour le FC Nantes. Son objectif est clair : maintenir le club, provisoirement 17e, au sein de l'élite. Et s'il échoue, Kombouaré fera ses valises. «Il y avait la possibilité de prendre une année même si on descendait, a confié l'ancien entraîneur du PSG dans les colonnes de Ouest-France. Mais c’était hors de question parce que quand vous avez une mission à remplir, si ça ne marche pas, c’est un échec. Il ne faut pas rester.»

Le Barça accélère sur Isak (Real Sociedad)

Avec 12 buts en 20 matches de Liga, dont 9 lors des 6 derniers, Alexander Isak flambe sous le maillot de la Real Sociedad. ESPN rapporte que l'avant-centre suédois (21 ans) sera la première piste explorée cet été pour renforcer l'attaque au FC Barcelone, et ce peu importe qui sera le nouveau président à l'issue des élections début mars. Isak avait été vendu au club basque par le Borussia Dortmund en 2019 contre 6,5 M€. Le quotidien AS informe que le club allemand dispose d'une clause de rachat de 30 M€. Problème : elle ne peut pas être levée sans l'accord du joueur. Et si elle est levée, Dortmund n'aura pas le droit de le revendre dans la foulée, ce qui aurait été tentant afin d'enregistrer une plus-value en négociant avec le Barça. Autrement dit, le Barça part favori dans ce dossier à condition d'avoir les fonds nécessaires pour convaincre la Sociedad, où Isak est sous contrat jusqu'en 2024.

Lire l'article