Gap: un homme condamné à trois ans de prison pour violences conjugales

il y a 1 mois 51

L'homme a également été condamné à verser 3000 euros à son ex-compagne, au titre du préjudice moral. 

Un homme de 28 ans comparaissait devant le tribunal de Gap ce lundi, pour des faits de violences sur sa compagne. Il avait déjà été condamné deux fois pour des faits similaires avec d'autres femmes: des violences accompagnées de menaces de mort, régulières et de menaces de viol. 

Devant le tribunal, l'accusé a reconnu consommer du cannabis depuis l'âge de 11 ans, et de la cocaïne, de 5 à 10g par jour. Une information qui a fait tiquer le tribunal. Face aux questions, l'homme a gardé son calme et répondu assez précisément.

Emprise totale

Fin avril, il a filmé un acte sexuel entre sa compagne et lui, qu'il a diffusé sur les réseaux sociaux. "Parce qu'elle ne répondait pas au téléphone, je lui ai dit que si elle ne répond pas je vais l'afficher. Je bois, je fume, à chaud, je diffuse", a-t-il justifié.

L'accusé a ensuite frappé et étranglé sa compagne quand cette dernière a essayé de le quitter. Des militaires ont remarqué des traces de strangulation sur le cou de la victime et cette dernière a porté plainte. 

Son avocate a décrit une femme apeurée, qui connaît des troubles du sommeil, n'ose plus sortir de chez elle.

Pour le procureur, le dossier illustre l'emprise totale d'un homme sur sa femme. Il a requis trois ans de prison dont un avec sursis à l'encontre de l'accusé. Ce dernier sera suivi par le tribunal, qui a également un maintien en détention et a condamné l'homme à verser 3000 euros à son ex-compagne, au titre du préjudice moral. 

Lire l'article