"J’ai eu dix minutes pour m’échapper" : les habitants de Phoenix, dans l'Oregon, ont tout perdu dans les incendies qui frappent l'Ouest des États-Unis

il y a 2 semaines 6
ActualitésMondeEtats Unis d'AmériqueIncendies en Californie

Dans la ville américaine, située dans le sud de l'Oregon et détruite par les incendies, les décombres s'étalent à perte de vue.  

Melissa, une habitante de Phoenix dans l\'Oregon qui a perdu sa maison dans les incendies qui frappent la région, le 15 septembre 2020.Melissa, une habitante de Phoenix dans l'Oregon qui a perdu sa maison dans les incendies qui frappent la région, le 15 septembre 2020. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Les incendies font toujours rage sur la côte Ouest des États-Unis. Au total, plus de deux millions d’hectares sont parties en fumée depuis la mi-août de la frontière canadienne à celle du Mexique. Le bilan s'élève à 35 morts et risque encore de s'alourdir.

En bord de route dans le sud de l’Oregon, à quelques kilomètres de Phoenix, la ville meurtrie, des bénévoles distribuent des vêtements, des produits d’hygiènes, des jouets pour les enfants, tout ce qui manque aux évacués partis sans se retourner pour fuir le brasier. Certains craquent, à bout de nerfs. "Quand j’ai vu le feu, je me suis précipité chez moi et j’ai dit aux voisins de faire leurs bagages et de partir", raconte Melissa, 47 ans. Les cendres tombaient partout et j’ai compris que si je retournais dans ma maison, je ne pourrais plus en sortir, poursuit Melissa. Et j’ai tout perdu. J’ai eu dix minutes pour m’échapper. J’ai sauvé mon chat et ma vie."

Je suis dévastée et choquée. Je pleure et la minute d’après, je suis en colère.Melissa

Tim, 56 ans, est propriétaire d’un restaurant, nous emmène discrètement à Phoenix. La ville de 5 000 habitants est sous cloche, bouclée par la police et normalement interdite d’accès. "J’ai des employés qui ont perdu leur maison à Phoenix, confie Tim. Là-bas, il ne reste rien, c’est une totale dévastation." 

À Phoenix dans l\'Oregon aux Etats-Unis, la ville a été détruite par les incendies qui frappent la région, le 15 septembre 2020. À Phoenix dans l'Oregon aux Etats-Unis, la ville a été détruite par les incendies qui frappent la région, le 15 septembre 2020.  (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

"Tout ce qui n’était pas en métal a disparu", constate Tim qui montre un centre commercial détruit par les flammes. C’est comme une zone de guerre, il ne reste rien. Regardez le pare-brise de cette voiture a fondu."

Images de #Phoenix #Oregon ville ravagée par les flammes #wildfire #incendie @franceinfo @franceinter @franceculture @int3rnationalRF pic.twitter.com/LWa80PitnP

— B.Illy (@BenjaminIlly) September 15, 2020

Des décombres à perte de vue, la vie s’est arrêtée brutalement, brisée, calcinée. "Qu’est-ce que vous voulez que je vous dise ? Quand je vois que deux milliards de dollars sont dépensés dans des clips de campagne pour se faire élire alors que les gens ici n’ont même plus une brosse à dent et nulle part où aller... J’aimerais qu’une partie de cet argent profite à ces gens-là. Ils n’ont rien et ont tout perdu. Je m’étrangle, je suis sans voix."

La ville de Phoenix dans l\'Oregon aux États-Unis a été détruite par les incendies qui frappent la région.La ville de Phoenix dans l'Oregon aux États-Unis a été détruite par les incendies qui frappent la région. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)

Le traumatisme est collectif dans la région de Phoenix et plus globalement dans cet Etat où 40 000 personnes ont déjà été évacuées. 500 000 autres sont susceptibles de l’être car l’Oregon n’a pas fini de brûler.

La ville de Phoenix dans l'Oregon détruite par les incendies - Le reportage de Benjamin Illy

--'--

--'--

Lire l'article