"Je suis commandeur Covid": cas contact de Roselyne Bachelot, Michel Sardou réagit avec humour

il y a 2 mois 24094

Le chanteur a rencontré Roselyne Bachelot vendredi pour qu'elle lui remette les insignes de Commandeur de la Légion d’honneur. Le lendemain, elle a annoncé avoir été testée positive au coronavirus.

S'il est inquiet, il n'en montre rien. Michel Sardou, cas contact de Roselyne Bachelot, prend la situation avec humour et attend "de se faire tester mercredi". C'est ce qu'explique le chanteur de 74 ans dans une interview publiée dimanche par Le Parisien.

Coronavirus oblige, c'est lors d'une courte cérémonie qui a réuni une poignée de participants que Roselyne Bachelot a remis, vendredi, les insignes de Commandeur de la Légion d'honneur à Michel Sardou. Le lendemain, la ministre de la Culture a annoncé avoir été testée positive au Covid-19 à la suite de "problèmes respiratoires", et s'être placée "à l'isolement", faisant du chanteur des Lacs du Connemara un cas contact.

"On m'a refilé cette saloperie en même temps que le titre de commandeur. Je suis commandeur Covid", déclare Michel Sardou dans un rire. "Je m'étais dit: 'J'ai l'honneur de recevoir cette décoration qui me fait très plaisir… Ce serait trop bête de ne pas la prendre…' Et je tombe là-dessus. En plus, c'est la seule sortie que je me suis permise depuis des mois, vous le croyez ça?"

"Nous n'étions que trois!"

Il ajoute que toutes les précautions avaient été prises, vendredi, pour limiter les risques de contamination: "Nous n'étions que trois! Ma femme, une amie de ma femme et moi. Roselyne Bachelot était juste accompagnée de deux collaborateurs. Je ne voulais pas faire de fête. Je suis prudent et respectueux des règles."

Le chanteur, dont l'œuvre sera bientôt adaptée en comédie musicale, en profite pour défendre Roselyne Bachelot, "son amie", sujette aux critiques du monde de la culture en raison de la fermeture des salles:

"C'est compréhensible qu'ils gueulent contre leur ministre de tutelle. Mais je trouve injuste qu'ils mettent tous leurs malheurs sur le dos de Roselyne. Elle fait ce qu'elle peut. La Culture n'est pas un ministère décisionnaire."

Il évoque également ses projets, lorsque les scènes pourront rouvrir: partir en tournée pour la pièce N'écoutez pas Mesdames de Sacha Guitry, interrompue par le coronavirus, un nouveau spectacle, Nos Femmes, à la rentrée 2022, et un livre autobiographique, prévu pour le 6 mai prochain. En tout cas, il n'oubliera pas d'adresser un mot à Roselyne Bachelot: "Je vais lui écrire pour la remercier doublement", plaisante-t-il.

Lire l'article