Les États-Unis rétablissent une présence militaire en Somalie

il y a 1 mois 46

International

Le président américain a accordé cette demande au Pentagine, qui jugeait trop risqué le système de rotations mis en place par Donald Trump.

Joe Biden a accepte une demande du Pentagone, inquiet de la situation sur place. 


Joe Biden a accepté une demande du Pentagone, inquiet de la situation sur place.  © PETER ZAY / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP
Source AFP

Le président Joe Biden a décidé de rétablir une présence militaire en Somalie pour y combattre les jihadistes shebab affiliés à Al-Qaïda, approuvant une demande du Pentagone qui jugeait trop risqué et peu efficace le système de rotations décidé par Donald Trump à la fin de son mandat. Joe Biden « a approuvé une demande du ministère de la Défense de repositionner des forces américaines en Afrique de l'Est, afin de rétablir une petite présence militaire persistante en Somalie », a déclaré à la presse ce responsable ayant requis l'anonymat.

Près de 18 mois après le retrait des quelque 750 militaires américains qui étaient déployés dans ce pays de la Corne de l'Afrique, « moins de 500 » soldats des forces spéciales américaines seront de nouveau stationnés dans le pays, a-t-il ajouté. Il n'a pas précisé la date de leur arrivée dans ce pays meurtri par l'insurrection des shebab et menacé par la famine en raison d'une sécheresse d'une ampleur historique, indiquant simplement qu'il « faudra un peu de temps » pour les déployer tous. « Le président a pris cette décision pour accroître la sécurité et l'efficacité de nos forces spéciales, qui ont passé plus d'un an, depuis la décision de la précédente administration, à entrer et sortir épisodiquement de Somalie pour y faciliter les opérations antiterroristes », a-t-il ajouté.

Les islamistes radicaux intensifient les attaques

Donald Trump avait ordonné en décembre 2020, soit juste avant la fin de son mandat, le retrait des troupes américaines de Somalie, n'autorisant que des missions par rotations. Or, ces allées et venues représentaient un risque pour les soldats américains et leur faisaient perdre du temps, les obligeant à acheminer leur équipement au début de chaque rotation et à le réexpédier en fin de séjour.

À LIRE AUSSITerrorisme radical : histoire de la violence

Les islamistes radicaux, qui mènent une insurrection dans le pays depuis 15 ans, ont ces derniers mois intensifié leurs attaques, menant notamment un double attentat dans le centre du pays le 24 mars (48 morts), puis un assaut d'envergure contre une base de la force de l'Union africaine (10 morts selon un bilan officiel). Qualifiant de « très inquiétante » la menace que représentent les Shebab, le haut responsable américain n'a pas exclu que les forces américaines dans le pays mènent directement des opérations contre eux.

Je m'abonne Tous les contenus du Point en illimité

Vous lisez actuellement : Les États-Unis rétablissent une présence militaire en Somalie

Soyez le premier à réagir

Vous ne pouvez plus réagir aux articles suite à la soumission de contributions ne répondant pas à la charte de modération du Point.

Lire l'article