Les propos de Le Graët sur le racisme dans le football provoquent l'indignation

il y a 2 semaines 6

En pleine polémique sur les accusations de racisme émises par Neymar contre Alvaro Gonzalez, la sortie de Noël Le Graët n'est pas passée inaperçue. Sur BFM Business mardi, le président de la Fédération française de football (FFF) a considéré ces dérives comme quasiment inexistantes dans le monde du football. 

"Sur un match, il peut y avoir des écarts, a-t-il estimé. Mais on est à moins de 1% de difficulté aujourd'hui. Quand un black marque un but, tout le stade est debout. Le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n'existe pas ou peu." 

La manière de s'exprimer a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux de la part d'observateurs du football, citant en exemple les nombreux cas de débordements racistes dans les stades ces dernières années. Certaines personnalités du monde du football se sont aussi élevées contre la stratégie de l'autruche du dirigeant français sur ce brûlant sujet d'actualité. 

Olivier Dacourt, ancien international français, s'est offusqué de ces propos. "Ça devient gênant", a écrit l'ancien joueur de Lens, Leeds ou l'AS Rome. Désormais consultant pour Canal+, il avait réalisé un documentaire sur le racisme dans le football, "Je ne suis pas un singe", lors duquel il avait interrogé Le Graët. Ce dernier avait déjà minimisé l'ampleur du problème en expliquant notamment le manque de diversité dans les instances par l'absence de candidatures. 

"Marre d'entendre des conneries pareilles"

Olivier Rouyer, également ancien international français, s'est montré plus véhément encore. "Avec lui, il n’y a jamais de problème dans le football, c’est affolant, a-t-il fustigé sur La Chaîne L'Equipe. Il n’y a pas d’homophobie, pas de racisme, rien du tout. Le football, c’est blanc comme neige, c'est extraordinaire. Mais c’est loin de tout ça M.Le Graët. Il faudrait quand même un de ces jours que vous vous mettiez à la hauteur de la pelouse pour entendre et voir. Je commence à en avoir marre d'entendre des conneries pareilles de la part d’un président."

Dominique Sopo, président de SOS Racisme, dénonce aussi la mesure du dirigeant. "On est là face à un dirigeant qui devrait être particulièrement vigilant sur ces questions et qui explique, tranquillement, que ce phénomène n'existe pas, fustige-t-il. Et si ça n'existe pas, pourquoi lutter contre ce phénomène? Finalement, Noël Le Graët est en position de négation qui n'aide pas à faire preuve d'intransigeance dans le domaine du football sur ce sujet, qu'il s'ingénie depuis des mois et des mois à minimiser."

Jessica Houara, ancienne internationale française, invite aussi Le Graët à revoir son jugement. "Malheureusement le racisme dans le football existe bel et bien, témoigne l'ancienne défenseure. Le football n'est que le reflet de notre société. Et même "un peu" c'est déjà trop!"

Karim Djaziri, ancien agent de Karim Benzema, note les contradictions de Le Graët, qui clamait sa grande cote de sympathie pour l'attaquant du Real Madrid malgré les regards défiants à ce sujet. "Pas de racisme dans le football ou très peu? Ben alors tous ces gens qui vous avaient écrit pour évincer Benzema de l’équipe de France Monsieur Le Graët, c’était pour faire semblant?", s'est-il interrogé. 

Ces réactions indignées proviennent de personnalités n'étant pas à l'avant-garde du football actuel. Les premiers concernés - présidents, entraîneurs et joueurs en activité - restent pour le moment très discrets sur le sujet même s'ils seront très vite amenés à en discuter ces prochaines heures et jours.

Lire l'article