NE PAS PUBLIER Mort de Loana, première gagnante de Loft Story et pionnière de la téléréalité

il y a 1 mois 1239

La starlette de téléréalité a succombé à xxxx. Elle avait 43 ans.

Depuis des décennies, elle occupait la page faits divers des magazines. Loana Petrucciani, connue sous le seul prénom de Loana et révélée par la toute première émission de téléréalité en France, Loft Story, vient de mourir de XXX. Elle avait 43 ans. Elle avait été hospitalisée à Hyères, après une overdose de GHB.

L'ex-starlette de téléréalité aura connu plus de bas que de hauts, au cours de sa "carrière" médiatique, ponctuée d'un album, deux livres autobiographiques, une ligne de vêtements, plusieurs émissions de télévision, et émaillée de nombreuses tentatives de suicide.

Fragile bimbo

Pour la jeune Cannoise née en 1977, et grandie auprès d'un père alcoolique et violent, tout a commencé un beau jour d'avril 2001, lorsqu'elle a pénétré dans "le loft", vêtue d'un microscopique soutien-gorge peinant à contenir sa poitrine refaite, d'une petite jupe bleu ciel et de chaussures plateforme.

Loana le jour de sa sortie du Loft, le 5 juillet 2001Loana le jour de sa sortie du Loft, le 5 juillet 2001 © François Guillot - AFP

L'émission, adaptée de "Big Brother" d'Endemol, qui signe l'arrivée de la téléréalité en France, lance Loana. La fragile bimbo devient ainsi célèbre en devenant l'héroïne de "la scène de la piscine" - ses ébats avec un autre "lofteur", Jean-Edouard, dans la piscine du loft. Loana, plaquée peu après, devra revenir sur cette séquence, à de nombreuses reprises, au cours des décennies qui suivent, jurant ses grands dieux qu'ils avaient oublié les caméras. Pendant qu'elle est enfermée avec les autres "lofteurs", la presse à scandales dévoile l'existence de sa fille, née en 1998, et dont elle a perdu la garde.

"Quand je suis sortie, tout le monde savait tout sur moi. Toute ma vie, de mon enfance, ma fille, toute ma vie était exhibée", expliquait-elle ainsi sur le plateau de C à vous en 2018

Premières tentatives de suicide

A sa sortie de Loft Story, qu'elle remporte au côté de Christophe Mercy, Loana est propulsée sur la scène médiatique, et peu préparée à affronter cette nouvelle vie. "J'ai vécu ça émerveillée, comme quelqu'un qui va à Disneyland", livrait-elle ainsi à C à vous. Elle publie, à 24 ans, une autobiographie intitulée Elle m'appelait Miette, écrite par Jean-François Kervéan. Elle y raconte déjà ses premières tentatives de suicide.

Elle sort dans la foulée son premier single Comme je t'aime, qui rencontre un certain succès, défile pour Jean-Paul Gaultier, crée une collection de vêtements pour La Halle, fait la une du magazine Elle, de Paris Match, Télé 7 Jours ou Gala... Tout lui sourit, et pourtant, mal entourée, elle sombre, quelques années plus tard, dans la drogue. "Ce n'est pas le Loft, qui m'a fait plonger dedans, ce sont les mauvaises rencontres. J'avais 30 ans, je suis tombée dedans", expliquait-elle encore début février sur le plateau de Touche pas à mon poste.

"Dès 10 heures du matin, je prenais deux traits. C’était devenu ma nourriture principale", a-t-elle également raconté au journaliste Paul Sanfourche, qui lui a consacré un livre en forme de réhabilitation, Sexisme story, Loana Petrucciani, paru début février.

En 2006, elle participe à une émission de téléréalité, Je suis une célébrité, sortez-moi de là! , puis aux Anges de la téléréalité en 2011.

En 2018, au gré d'un énième retour, et après avoir beaucoup grossi, puis reperdu du poids, elle publie un second livre intitulé Si dure est la nuit, si tendre est la vie. Elle y raconte sans détour ses phases de dépression, sa toxicomanie, les violences conjugales dont elle a été victime. Malgré ses nombreuses renaissances, Loana ne parvient pas surmonter ses fêlures, et continue d'enchaîner les tentatives de suicide, une dizaine au total.

Le 9 février dernier, sur le plateau de Touche pas à mon poste, elle assurait avoir envie d'"avancer", et que "le plus dur [était] passé". Ajoutant: "J'ai envie d'être heureuse, je crois que je le mérite".

Lire l'article