«On sent une fatigue» : en pleine campagne, Emmanuel Macron pose son diagnostic

il y a 1 mois 63
Faits diversÎle-de-France & OiseParisEssonneHauts-de-SeineSeine-Saint-DenisVal-d'OiseVal-de-MarneSeine-et-MarneYvelinesOiseTransports IDFPSGSportsLigue 1 Uber EatsFootballRugbyCyclismeTennisJeux olympiquesJO 2024HippismePolitiquePrésidentielleÉlectionsPouvoir d'achatImmobilierEnvironnementÉconomieConsommationEmploiImpôts Entreprises & start-upRetraitesAutomobileVie de bureauEnquêteSociétéSantéSciencesMétéoHigh techSentinellesIntimeInternationalCulture & loisirsSorties IDF & OiseCinémaSériesTélévision & médiasLivresMusiqueEn régionCalvadosCharente-MaritimeEureEure-et-LoirHaute-GaronneLoiretMarnePyrénées-OrientalesSeine-MaritimeBien mangerLe Parisien ÉtudiantNewslettersPodcastsVidéosBiclouCrime storyFood-checkingServicesNos applicationsLe Parisien Le GuideComparateursJeuxCodes promoTéléchargementsBilletterieProgramme TVEnchères publiques

En déplacement dans le Cher ce mardi, le chef de l’Etat a jugé que les Français étaient démoralisés par la 5e vague de Covid-19 et «moins positifs qu’il y a deux mois». Toujours pas officiellement candidat à sa réélection en 2022, il profite de cette immersion de deux jours pour jouer la proximité.

Emmanuel Macron dans les rues de Vierzon (Cher), ce mardi. La cinquième vague de Covid-19, «on sent que ça met un coup au moral» des Français, a estimé le président. AFP/Ludovic Marin

Emmanuel Macron dans les rues de Vierzon (Cher), ce mardi. La cinquième vague de Covid-19, «on sent que ça met un coup au moral» des Français, a estimé le président. AFP/Ludovic Marin
Lire l'article