Réchauffement climatique : comment la France se prépare au risque du manque d'eau potable

il y a 1 mois 67

La France est frappée par de fortes chaleurs depuis le début de la semaine. Ce qui aggrave la sécheresse, à certains endroits du pays. Une situation qui risque de se répéter à l’avenir, en raison du changement climatique. Mais des solutions existent, et sont à mettre en œuvre rapidement pour limiter les tensions d’approvisionnement en eau potable.

Craindre que les Français manquent un jour d’eau potable n’est plus une fiction. Au micro d'Europe 1, l’hydrologue Emma Haziza se rappelle de l’année 2019 : "Durant cette sécheresse historique, 20 départements se sont retrouvés avec des problèmes d'approvisionnement en eau. Des villes entières ont dû être alimentées par des camions citernes. C'est donc quelque chose qui s'est déjà produit, et qui va s'accélérer plus les sécheresses seront importantes."

Pourquoi la situation est inquiétante pour 2022

Concernant l’année 2022, la situation inquiète l'hydrologue en raison d’un paramètre en particulier, "le fait qu'il n'y ait pas eu de recharge avec des pluies efficaces dans les nappes durant l'hiver". D’après les projections climatiques, en 2070, le rythme global de recharge des nappes phréatiques devrait baisser d’au moins 30%.

"Certaines régions seront plus touchées que d'autres car tout dépend du type de sol et du type de nappes", explique Emma Haziza. "Il y aura donc sans doute des problèmes d'alimentation en eau potable dans les zones qui subissent les plus forts déficits de pluie, comme le pourtour méditerranéen - en particulier la Provence -, le Poitou-Charentes qui s'est retrouvé très tôt cette année, entre janvier et février, avec des niveaux de nappes extrêmement bas, le Grand Est et la vallée du Rhône", liste-t-elle.

Creuser des nappes artificielles, anticiper les fuites d'eau

Néanmoins, pour que tout le monde soit approvisionné en eau potable, des solutions existent, comme le fait de creuser plus de nappes artificielles. Le pays n’en compte qu’une vingtaine, mais d’autres sites présentent des conditions favorables pour en accueillir.

Par ailleurs, repérer les fuites sur les réseaux, à l’aide d’outils technologiques, constitue une autre action pertinente car environ 20% de l’eau aujourd’hui puisée par une collectivité ne parvient jamais jusqu’aux foyers français. Des algorithmes permettent ainsi de prédire la façon dont une canalisation s'abîme au cours du temps pour la renouveler au bon moment et au bon endroit, et éviter toute future fuite d’eau.

Lire l'article