Suez présente à Bruno Le Maire son alternative à Veolia

il y a 2 semaines 4

RÉCIT - Pour éviter d’être avalé par son rival, le groupe monte un consortium qui rachèterait les 32 % détenus par Engie.

 Philippe Varin, et Bertrand Camus, respectivement président et directeur général de Suez, seront reçus à Bercy par Bruno Le Maire, ce mercredi.

De gauche à droite: Philippe Varin, et Bertrand Camus, respectivement président et directeur général de Suez, seront reçus à Bercy par Bruno Le Maire, ce mercredi. François BOUCHON / Jean-Christophe MARMARA / Jean-Christophe MARMARA

L’avenir de Suez se joue en partie ce mercredi dans le bureau de Bruno Le Maire. À 18 h 45, Philippe Varin, le président du géant français de la gestion des eaux et des déchets, et Bertrand Camus, son directeur général, seront reçus par le ministre de l’Économie. Ce sera leur premier rendez-vous avec un membre du gouvernement depuis que Veolia a proposé, le dimanche 30 août, de racheter 29,9 % de Suez à Engie avant de lancer une OPA sur le reste du capital. Une offre jugée hostile par son directeur général.

S’ils ont attendu deux semaines et demie pour se défendre face à un exécutif qui semble voir favorablement l’offre de Veolia, c’est que les dirigeants de Suez souhaitaient arriver à ce premier rendez-vous crucial avec l’ébauche d’une contre-offre pour acheter la part d’Engie (32 %) dans Suez. Ce projet financièrement complexe n’est pas encore totalement ficelé, mais le conseil d’administration de Suez, qui en a pris connaissance mardi en fin de journée, a considéré qu’il était digne

Cet article est réservé aux abonnés.

Il vous reste 85% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Lire l'article